Puisqu’il est un point de dépôt quasi quotidien, le composteur doit être facilement accessible, et proche de votre maison (bien utilisé, un composteur ne dégage pas de mauvaises odeurs) il doit obligatoirement être en contact direct avec la terre pour permettre aux vers contenus dans le sol d’y pénétrer et aux jus de fermentation d’être épongés. On veillera également à l’humidifier et à l’aérer régulièrement. On ne l’exposera pas directement en plein soleil et on laissera son couvercle fermé afin d’éviter que les micro-organismes présents ne souffrent des UV.